7.5.2020, 16:49

Les résultats de ŠKODA AUTO au premier trimestre affectés par la pandémie de COVID-19

  • La pandémie de COVID-19 porte atteinte au développement économique de ŠKODA AUTO au premier trimestre 2020
  • Au cours du premier trimestre 2020, ŠKODA a livré à ses clients, à l'échelle mondiale, 232'900 véhicules (–24.3%)
  • Au premier trimestre 2020, son chiffre d'affaires a baissé de 1.4% par rapport à l'année précédente
  • Le résultat opérationnel chute à 307 millions d'euros, soit une baisse de 25% par rapport à la même période de l'année précédente, le taux de rentabilité opérationnelle (Return on sales) tombe quant à lui de 8.3 à 6.3%
  • Montée en puissance progressive de la production depuis le 27 avril 2020. En Europe, les concessions rouvrent elles aussi progressivement
  • ŠKODA AUTO s'attend à ressentir les plus fortes répercussions au cours du deuxième trimestre 2020


Mladá Boleslav / Cham, le 7 mai 2020 – Au premier trimestre 2020, le groupe ŠKODA AUTO* a réalisé un chiffre d'affaires de 4.85 milliards d'euros, soit une baisse de 1.4% par rapport à l'année précédente. Le résultat opérationnel qui atteint 307 millions d'euros reste à un solide niveau tout comme le taux de rentabilité opérationnelle qui affiche 6.3%. Toutefois, la comparaison avec les indicateurs de 2019 qui fut une année de tous les records montre clairement que l'activité globale de ŠKODA est sensiblement touchée par la situation économique actuelle et les mesures imposées pour circonscrire la propagation du COVID-19. Un coup d'œil sur les livraisons montre qu'entre janvier et mars 2020, le constructeur automobile tchèque a livré à travers le monde 232'900 véhicules à ses clients, ce qui représente une nette baisse par rapport à l'année précédente (premier trimestre 2019: 307'600 véhicules; –24.3%). Toutefois, l'entreprise continue d'investir en connaissance de cause dans son avenir et poursuit avec détermination sa transformation de simple constructeur automobile en une «Simply Clever Company pour les meilleures solutions de mobilité».

Bernhard Maier, directeur général de ŠKODA AUTO, déclare: «Ces dernières années, ŠKODA AUTO a enregistré des résultats records et dispose encore à l'heure actuelle de suffisamment de liquidités. C'est un atout en cette période extrêmement difficile. À l'heure d'aujourd'hui, personne ne peut prédire sérieusement la manière dont la pandémie de COVID-19 va affecter les ventes automobiles dans le monde au cours de ces prochains mois. Une chose est sûre: l'arrêt de la production nous a empêcher de produire plus de 100'000 véhicules ŠKODA. Pourtant, nous nous battons pour chaque voiture, car notre carnet de commandes est toujours bien rempli. Notre entreprise est stratégiquement bien positionnée, possède une très bonne substance et un portefeuille de modèles attrayant et moderne. C'est pourquoi nous maintenons nos projets à moyens et longs termes. Nous avons maintenant besoin de mesures de relance gouvernementales ciblées pour l'économie dans son ensemble, qui auront un impact rapide et large afin de garantir les emplois sur la durée et de rétablir la confiance dans la société.» 

Klaus-Dieter Schürmann, membre du directoire de ŠKODA AUTO en charge des finances et des systèmes informatiques, souligne: «Nous ressentons nous aussi très nettement les répercussions économiques de la pandémie de COVID-19 et les mesures nécessaires pour l'endiguer. Des ventes en baisse, des chiffres d'affaires en net recul et les effets négatifs des taux de change pèsent sur notre résultat. Dans la situation actuelle, la première priorité est d'assurer notre liquidité. C'est la raison pour laquelle ŠKODA AUTO a pris de vastes mesures afin de réduire efficacement à court terme ses coûts et ses dépenses. Concernant les autres répercussions financières et risques liés à la pandémie de COVID-19, nous devons naviguer à vue. Nous nous attendons à ce que l'impact le plus important de la crise actuelle se fasse sentir au deuxième trimestre, suivi d'une reprise progressive au troisième trimestre et d'un retour possible au niveau de l'année passée au quatrième trimestre.» 

Alain Favey, directeur des ventes et du marketing chez ŠKODA AUTO, déclare: «La situation actuelle représente un défi de taille pour l'ensemble de notre organisation commerciale. De janvier à mars, nous enregistrons une baisse mondiale de près de 24% par rapport à la même période de l'année dernière. Au cours de ces dernières semaines, nous avons élaboré un ensemble de mesures pour chaque marché afin de soutenir nos concessionnaires et importateurs. Notre objectif est de redémarrer le plus rapidement possible après la réouverture progressive de nos concessions.»
 

Livraisons au cours du premier trimestre de l'année 2020:
De janvier à mars, ŠKODA AUTO a livré dans le monde 232'900 véhicules à ses clients (premier trimestre 2019: 307'600 véhicules; –24.3%).

En Europe de l'Ouest, ŠKODA a enregistré entre janvier et mars 106'700 livraisons (premier trimestre 2019: 137'900 véhicules; –22.6%). Sur son deuxième plus important marché au monde, l'Allemagne, le constructeur a livré au cours des trois premiers mois de l'année 35'800 véhicules à ses clients (premier trimestre 2019: 48'000 véhicules; –25.4%). En Norvège, contrairement à la tendance générale, ŠKODA enregistre au premier trimestre de l'année une croissance à deux chiffres: 1'700 véhicules livrés, soit une hausse de 25.4% par rapport à l'année précédente (premier trimestre 2019: 1'400 véhicules).

En Europe centrale, ŠKODA atteint 46'900 livraisons pour le premier trimestre (premier trimestre 2019: 52'300 véhicules; –10.2%). Sur son marché d'origine, la République tchèque, les livraisons ont reculé au cours des trois premiers mois par rapport à la même période de l'année précédente pour atteindre 21'300 véhicules (premier trimestre 2019: 22'000 véhicules; –3.3%). Sur cette même période en Croatie, les livraisons s'élèvent à 1'500 véhicules – soit une croissance de 13.3% (premier trimestre 2019: 1'300 véhicules).

En Europe de l'Est, sans la Russie, ŠKODA comptabilise 8'700 livraisons au cours du premier trimestre de l'année (premier trimestre 2019: 11'000 véhicules; –21.2%).

En Russie, le constructeur a augmenté ses livraisons entre janvier et mars de 13.9% pour atteindre 21'000 véhicules (premier trimestre 2019: 18'400 véhicules).

Sur son plus grand marché individuel mondial qu'est la Chine, ŠKODA a livré au premier trimestre de l'année 29'000 véhicules (premier trimestre 2019: 64'300 véhicules; –54.9%).

En Inde, l'entreprise enregistre 3'100 livraisons entre janvier et mars (premier trimestre 2019: 3'900 véhicules; –21.2%).

En Turquie, avec 3'800 véhicules livrés, ŠKODA enregistre une hausse de 60.5% sur le premier trimestre par rapport à la même période l'an passé (premier trimestre 2019: 2'300 véhicules).
 

Livraisons de la marque ŠKODA aux clients au premier trimestre 2020 (exprimées en unités, chiffres arrondis, selon les modèles; pourcentages +/– par rapport à l'année précédente):
ŠKODA OCTAVIA (62'400; –32.5%)
ŠKODA KODIAQ (33'600; –5.8%)
ŠKODA KAROQ (30'200; –15.6%)
ŠKODA FABIA (27'300; –44.3%)
ŠKODA KAMIQ (25'500; +107.2%)
ŠKODA SUPERB (21'700; –23.3%)ŠKODA SCALA (14'500; +3'572.8%)
ŠKODA RAPID (ventes en Chine, Russie et Inde 14'200; –66.4%)
ŠKODA CITIGO (ventes en Europe uniquement: 3'400; –)

Share this: